Lefay

Live session #6

Après plusieurs années de composition et de live sous l’alias Sanarme, la chanteuse Abbey Bowden revient cette année avec une esthétique musicale orientée soul planante et ballades de piano envoûtantes. Loin d’abandonner la guitare pour de bon, la jeune Londonienne nous confie avoir eu besoin de renouveau dans son expression.

Alors qu’elle découvrait les joies de la composition à l’université, ce n’est pas avant la fin de ses études qu’elle s’y adonna entièrement. Originaire de la province du nord de Londres, elle s’installe à la capitale en 2012, et commence à se produire sur scène dans diverses salles et pubs tels que le Fu Manchu Bar, ou encore la vieille église de St Pancras.


Interview Exclusive

 

Pourquoi ce nouveau nom ?

« Il n’y a pas de raison particulière, on cherchait un nouveau nom avec des amis, et quelqu’un a 
suggéré Lefay en disant que ça sonnait bien. C’est vraiment l’unique raison. »

 

Comment abordes-tu ce nouveau tournant musical ?

« J’ai la chance d’avoir rencontré un producteur/compositeur qui habite en périphérie de Londres avec qui j’ai une bonne connexion artistique. Nous travaillons à deux dans son studio pour produire des instrumentales qui résonnent avec l’univers que je souhaite véhiculer. J’attache aussi beaucoup d’importance à la simplicité de la combinaison voix/instrument, c’est pourquoi beaucoup de mes morceaux sont aussi composés uniquement au piano. 
Je suis aussi équipée pour m’enregistrer et produire des maquettes qui tiennent debout chez moi, cela me permet d’être indépendante dans mon processus de création. »

 

As-tu une routine d’écriture ? Ou des mécanismes récurrents dans ton cheminement créatif ?

« J’ai constaté que cela évoluait beaucoup, mais la constante demeure l’importance de ma sérénité d’esprit. En termes pratiques, je commence généralement par poser mes accords au piano, puis je laisse les mélodies venir naturellement. J’ai parfois un thème ou des paroles en tête, mais ce sont les harmonies qui dirigent le plus souvent. J’ai l’impression que c’est quelque chose d’assez subjectif et personnel, mes amis artistes ont chacun leur petit truc : session de ménage, repas… »

 

Peux-tu nous en dire plus sur tes projets à venir ?

« Je travaille actuellement sur un nouvel EP dont fera partie le morceau « Constellations », ainsi que « Fortunate my heart » que je vais vous interpréter. Si tout se déroule bien, il devrait sortir courant 2018, et les dates en Angleterre s’enchaîneront… en France aussi je l’espère ! L’aboutissement de ces longs mois de travail représente la nouvelle couleur de ma musique et une version musicale évoluée des ballades de guitares que je faisais avant, même si je n’abandonne pas entièrement ce style. »